Préserver les droits de base!

Aide-nous à faire reculer l\'emprise des services secrets!

La loi fédérale sur le renseignement (LRens) doit être révisée et les services de renseignement obtenir de nouveaux pouvoirs de surveillance. Nous nous opposons à la révision de la loi avec d'autres ONG suisses. Pour la coordination et la campagne, nous avons besoin de plus de 60'000 francs, dont 20'000 francs manquent encore.

Aide-nous à faire reculer l'emprise des services secrets!

50%
Déjà reçu 10,047 francs sur les 20,000 nécessaires 141 dons reçus Encore 8 jours

Facture QR en PDF

Digitale Gesellschaft
4000 Basel
CH4009000000159933511
BIC: POFICHBEXXX

Pour les droits numériques fondamentaux

Connais-tu Société Numérique ?

Nous remercions Brotmaa
pour les dessins mis à disposition.

La création de Société Numérique remonte à 2011. À l’époque, elle n’était qu’une plateforme de réseautage informel. Elle ne s’établit officiellement comme association qu’en 2015. Avec plus de 1000 membres, elle est le point de contact privilégié pour les enjeux de droit numérique en Suisse. Plus de cent personnes actives se sont engagées dans une cinquantaine de groupes spécialisés pour les droits de l’humain, des citoyens et des consommateurs à l’ère numérique. Ensemble, nous ouvrons la voie vers un espace public durable, démocratique et libre.

L’année dernière, nous avons pu récolter un total de 108’838.56 francs de dons – merci! Votre soutien nous est d’autant plus précieux pour poursuivre cet objectif en 2024.

Les activités de Société Numérique s’articulent autour des droits humains en les revendiquant pour le monde numérique, tels qu’inscrits dans notre charte (PDF, en allemand). Société Numérique est reconnue d’utilité publique depuis 2016. Les dons qui nous sont faits sont ainsi déductibles des impôts dans la plupart des cantons à partir de 100 francs (cotisation inclue).

Que faisons-nous concrètement avec ces contributions ? Nous te révélerons nos activités dans les domaines suivants.

Informations bancaires

Twint freier Betrag

Bulletin de versement
Paiement avec carte crédit
Donnation avec crypto-monnaie
Paiement en espèces possible à l’adresse postale

Digitale Gesellschaft
4000 Basel
Schweiz

Compte: CH15 0900 0000 6117 7451 1
BIC: POFICHBEXXX (PostFinance AG)

Nous nous mettons en réseau

Au début, il ne s’agissait que de réseautage. Nous nous rencontrons chaque semestre depuis 2011 pour faire le point sur les enjeux qu’apporte le développement du numérique et aborder ensemble les questions futures. Chaque semaine, nous ouvrons les portes de la Bitwäscherei à Zurich à partir de 18 h pour que les membres de Société Numérique puissent échanger de manière informelle. Nous déjeunons aussi ensemble une fois par mois dans sept villes de Suisse (dont deux romandes). Une fois par mois (le troisième jeudi en général), nous organisons le Netzpolitischen Abend (en allemand), au centre Karl der Grosse. Notre Congrès d’hiver a lieu fin février, et en automne se tient le Festival de la Protection des Données. Et comme nous sommes tournés vers le futur, nous organisons depuis peu un hackathon pour les jeunes de 12 à 18 ans qui souhaitent coder pour un monde meilleur.

Comment nous nous rencontrons et nous organisons : https://www.societe-numerique.ch/a-propos-de-nous/comment-nous-nous-rencontrons-et-nous-organisons/

Notre infrastructure est à disposition

L’Open Data et l’anonymat sur le Web ne tombent pas du ciel ! En plus de maintenir notre site internet et serveur de chat, nous mettons à disposition du public des logiciels permettant d’anonymiser son adresse IP (en allemand) ainsi qu’un service public de résolution DNS (en allemand). Nous faisons partie des plus grands fournisseurs de serveurs Tor (en allemand) au monde. Par ailleurs, notre générateur de demandes d’accès aux données personnelles (en allemand) permet à quiconque en Suisse de conserver le contrôle sur ses données personnelles, de les faire corriger ou supprimer. Nos membres peuvent aussi échanger sur notre plateforme de vidéoconférence et contribuer à notre Wiki. Et comme nos actions dépassent le monde strictement numérique, nous participons aussi activement au Hackerspace (en allemand), situé au troisième étage de la Zentralwäscherei, à Zurich.

Nous informons

La digitalisation met notre rapport à l’information sens dessus dessous. Comment pouvons-nous protéger notre sphère privée de la fureur collectrice de données des entreprises du numérique ? Notre guide d’autodéfense numérique (en allemand) présente des alternatives transparentes et conviviales qui garantissent l’anonymat et la souveraineté des données. Notre guide de la durabilité numérique et de la numérisation durable (en allemand) montre comment chaque personne peut envisager la numérisation de la manière la plus durable et respectueuse de la planète et de ses ressources que possible.

Notre newsletter mensuelle parvient à plus de 5’000 personnes intéressées par les principaux développements dans le domaine du numérique. Un podcast est aussi réalisé toutes les trois semaines.

Nous sensibilisons

Chaque semaine apporte son lot de mauvaises nouvelles dans le domaine du numérique. Notre expertise ne se limite pas à aider les professions de l’information à bien classer les événements. Nous avons par exemple joué un rôle pionnier avec notre prise de position sur les systèmes de prise de décision automatisée (en allemand) à l’échelle européenne dans le contexte de la réglementation de l’Intelligence Artificielle. Nous avons mis en lumière, en collaboration avec d’autres organisations, les dommages sociaux que peuvent causer l’identification biométrique ainsi que la reconnaissance faciale automatisée. Nous traitons aussi les mécanismes, fondements et effets de la surveillance commerciale dans notre dossier Tracking & Profiling (en allemand). Enfin, nous avons développé il y a peu un concept de protection des données efficace et ciblée dans le but de rétablir la confiance dans le traitement des données.

Nous portons notre voix

Sans nous, rien ne va plus ! Nous avons initié le referendum contre la loi sur l’identification électronique (en allemand) qui a été finalement massivement rejetée par le peuple suisse en mars 2021. Depuis, nous ne sommes pas restés les bras croisés… bien au contraire ! Avec Politpulse, nous avons créé un instrument qui nous permet, avec d’autres organisations partageant les mêmes préoccupations, de nous impliquer plus activement dans le discours social et le processus politique en tant qu’acteur de la société civile. Nous prenons aussi position sur les projets de loi des autorités. Nous prenons part aux consultations, et tables rondes, tant aux niveaux national et cantonal que communal. Nous soutenons les autorités et parlementaires dans leur travail. Quand ces outils échouent, nous n’hésitons pas à défendre nos droits fondamentaux à l’aide de procédures juridiques stratégiques.